Les camps chrétiens restent J+S

La fédération Ausbildung+ / Formation+ (AF+) qui a pour but l’organisation de formations J+S dans la branche Sport de Camp / Trekking, a vu le jour le 30 janvier 2018 à Berne. 10 mois après leur exclusion des programmes J+S, 5 fédérations devraient obtenir ainsi la possibilité de poursuivre leur collaboration avec l’OFSPO, en passant par Formation+.

Il aura fallu un an d’intenses efforts pour qu’une solution se dessine. Après leur exclusion des programmes J+S, les fédérations et associations concernées se sont fortement mobilisées, exprimant leur déception face à la fin abrupte d’une collaboration pourtant fructueuse et qui existait depuis de nombreuses années (voir précédentes communications du RES). Au bout de cette mobilisation, le Conseiller fédéral Guy Parmelin s’était prononcé en faveur d’une « solution commune ». Formation+ est le fruit de ces discussions et répond à la fois aux attentes de l’administration fédérale et des associations chrétiennes concernées.

Prochaine étape: le contrat de partenariat

La nouvelle fédération a pour but l’organisation et la réalisation de formations J+S pour les cadres dans la branche Sport de Camp / Trekking. Les membres fondateurs sont la Ligue pour la Lecture de la Bible, le Cyfoje (Cycle formation jeunesse), FJSSR, youthnet SPM et Youthplus, ainsi que plusieurs associations locales. La jeunesse adventiste prévoit également de rejoindre Formation+. Celle-ci envisage de proposer dès 2018 environ 25 formations J+S. De plus, les fédérations et associations membres de Formation+ prévoient d’inscrire une soixantaine de camps dans le cadre de J+S. A cet effet, un contrat de partenariat avec J+S a été signé dans le courant du mois de mars.*

Une présidente élue à l’unanimité

La faîtière sera financée par les cotisations de ses membres, des dons et les subventions. Formation+ prévoit aussi de garder une structure légère et décentralisée afin de maintenir les coûts au minimum, explique Fabienne Flessa, élue présidente. En tant que membre du groupe de travail mandaté par les associations jeunesses concernées par la décision initiale d’exclusion de J+S, elle a participé activement au développement de Formation+. Elle est accompagnée dans le comité par Timothée Wenger, Antoine Sordet et Stefan Wenk.

« Nous avons fait nos devoirs »

Interrogé sur la question de savoir si avec Formation+, les choses vont simplement continuer comme avant sous un nouveau label, Andi Bachmann-Roth, coordinateur du groupe de travail, explique que les associations concernées ont tenu compte des exigences des autorités fédérales et fait leurs devoirs. Les associations chrétiennes concernées ont mené une réflexion de fond sur leurs objectifs et la manière de les communiquer. Elles se sont fédérées pour que les autorités puissent avoir un interlocuteur unique et ont notamment développé la Charte chrétienne pour le service chrétien parmi les jeunes et les enfants (www.ccej.ch). Cette charte ainsi que la Charte d’éthique de Swiss Olympic / OFSPO constituent les bases de Formation+.

Cette issue heureuse fait suite aux discussions menées par le SEA-RES, et avec le soutien précieux des Conseillers nationaux Marianne Streiff et Philipp Hadorn. C’est ainsi  qu’une solution de compromis s’est dessinée pour les associations chrétiennes après une série de rencontres qui ont eu lieu au sein d’une « table ronde », avec le Conseiller fédéral Guy Parmelin tout d’abord puis avec  les représentants de l’OFSPO et de l’OFAS.

www.af-plus.ch

* (mise à jour du 27 mars)

Compromis du 7 juin 2017 (table ronde) :

Exclusion de J+S de plusieurs associations de jeunesse à vocation religieuse dont le TAF considère que les activités sont centrées sur la transmission de la foi 

Le dialogue concernant l’exclusion de J+S de plusieurs associations de jeunesse à vocation religieuse dont le TAF considère que les activités sont centrées sur la transmission de la foi s’est poursuivi. Lors d’une table ronde organisée à Berne, des représentants de la Confédération, des organisations de jeunesse et du Parlement fédéral ont esquissé une solution.

Cette solution s’articule pour l’essentiel autour de deux points:

Forme associative pour les organisateurs de camps pour les jeunes 

Les organisations de jeunesse concernées doivent se constituer formellement en associations si elles désirent continuer à participer à J+S. Les objectifs figurant dans leurs statuts doivent permettre d’atteindre ceux de Jeunesse+Sport. Dans le même temps, il doit ressortir de ces statuts que ces associations mettent en œuvre la Charte pour le service chrétien parmi les enfants et les jeunes. La forme associative établit un cadre clair (responsabilités, p. ex. en cas d’accident, pour le versement des subventions, etc.). A compter de 2018, elle constituera, pour ces organisations de jeunesse, une condition de participation à J+S. Dans ce contexte, l’OFSPO n’enverra aucune décision concernant une exclusion. 

Organisation faîtière pour la formation et la formation continue des moniteurs J+S

L’OFSPO confiera, à travers une convention de partenariat, la formation et la formation continue des moniteurs J+S (formation des cadres) à une organisation faîtière qui doit être constituée. Cette organisation faîtière doit s’engager, sur la base de la charte du travail chrétien avec les enfants et les jeunes ainsi que de la charte du sport suisse, à mettre en œuvre les objectifs de J+S. Il incombe aux associations de jeunesse de créer une telle organisation faîtière. Les groupements de jeunes concernés par l’exclusion du programme J+S et constitués en associations pourront s’affilier à cette organisation faîtière. Si une telle organisation devait voir le jour, elle pourrait compter sur le soutien de l’OFSPO en tant que partenaire dans la formation des cadres J+S et recevrait des aides financières en vertu de la LEEJ.

Table ronde et groupe de travail

La table ronde a mené à un consensus. Les deux points évoqués ci-dessus constituent un cadre pertinent pour élaborer une solution ciblée. Un groupe de travail piloté par les associations de jeunesse et soutenu par l’OFAS et l’OFSPO sera chargé de concrétiser cette solution.

De plus amples informations seront publiées concernant la suite des travaux dès que possible.

 

Interlocuteurs pour les questions des médias et des citoyens concernant la table ronde

Associations de jeunesse/Politique: 
Andi Bachmann-Roth, préposé à la jeunesse de la SEA, 
Marianne Streiff-Feller, Conseillère nationale, 
Philipp Hadorn, Conseiller national

OFSPO: 
Christoph Lauener, responsable de la communication

OFAS: 
Annemarie Berlinger-Staub, co-responsable de la section Questions de l’enfance et de la jeunesse, OFAS

La présente position officielle a été élaborée d’entente avec les représentants des associations de jeunesse à vocation religieuse concernées, de l’OFAS et de l’OFSPO. 

7.6.2017, P. Hadorn et P.-A. Weber

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email