COVID-19 – 2 plans de protection, avec et sans certificat

La Fédération nationale des églises évangéliques RES-Freikirchen.ch a élaboré un nouveau plan de protection pour les manifestations avec certificat et un plan de protection pour les manifestations sans certificat. Elle plaide pour une mise en œuvre avec beaucoup de bon sens.

Explications destinées aux Églises évangéliques

  1. Les Églises évangéliques qui introduisent une obligation de certificat dans leurs manifestations pour 50 personnes ou plus donnent la possibilité aux personnes sans l’une des 3 options permettant d’obtenir un certificat (vaccin, guérison, test) de vivre une expérience cultuelle en présentiel (il peut s’agir par exemple d’un deuxième culte, d’une diffusion dans d’autres salles, d’un culte de groupe de maison, etc.)
  2. Les Églises évangéliques qui offrent à la fois des cultes avec le concept de protection précédent (avec l’ajout de suivis des contacts) et un culte avec certificat veillent à passer de manière honorante d’un culte à l’autre (la direction de l’église devrait toujours être présente dans les deux cadres).
  3. Les Églises évangéliques qui proposent un culte pour 50 personnes sans certificat veillent à ce que les personnes sans vécu en présentiel ne se sentent pas exclues. Différentes idées de culte peuvent circuler sur cette liste de distribution email.
  4. La Fédération des Églises évangéliques RES-Freikirchen.ch examine les implications juridiques des restrictions désormais imposées. À cette fin, des contacts ont été pris avec des avocats spécialisés.
  5. Il s’agit essentiellement de possibles restrictions de la liberté de réunion et de religion garantie par la Constitution fédérale (et les constitutions cantonales), ainsi que de la liberté personnelle si nécessaire. Tous les droits de liberté peuvent en principe être restreints, mais cela nécessite une base juridique (suffisamment claire), un intérêt public supérieur et le respect du principe de proportionnalité. La question est donc de savoir si (1.) les trois conditions préalables peuvent être considérées comme remplies et si (2.) des démarches juridiques devraient être envisagées ou un avis juridique sollicité.

Plans de protection

Plan de protection sans certificat

Plan de protection avec certificat

FAQ

Q1: la limite des personnes dans une rencontre sans certificat covid est de 50 personnes. Est-ce que cela inclut les membres l’équipe, les intervenants, le groupe louange, etc. ?

R1: c’est 50 personnes + les intervenants (prédication, louange, technique, accueil…) + les enfants de moins de 16 ans. Il faudra tenir une liste des coordonnées de tout le monde, par contre, y compris ceux qui ne sont pas comptés dans les 50.

Q2: il apparaît dans le nouveau plan de protection sans certificat que nouvellement le chanteur peut enlever son masque pendant la louange, ce qui est une bonne nouvelle. C’était déjà le cas pour les prédicateurs et les présidents du cultes. Est-ce que nous avons toujours ce droit pour les prédicateurs et présidents d’enlever les masques ?
R2: oui, les intervenants, que ce soit à la louange ou à la prédiction/présidence peuvent se défaire de leur masque, pour autant qu’une distance de 3m existe entre eux et les participants. C’est évidemment encore plus sécure, lorsque les intervenants sont testés, guéris ou vaccinés.


Q3: dans un récent message, il a été mentionné la possibilité d’installer un petit centre de dépistage à l’entrée de l’Église pour ceux qui n’ont pas été vaccinés, un peu comme pour les boîtes de nuit. Est-ce que cela est toujours possible, et si oui comment mettre cela en œuvre?
R3: oui, c’est possible de mettre un petit centre de dépistage en place (cf. la JUKO de Église pour Christ), mais cela risque d’être trop cher dès début octobre, vu que l’État ne prendra plus en charge les 50.- par test. Du coup, c’est malheureusement une option vraisemblablement trop coûteuse pour les églises locales.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email