L’interdiction de rassemblement reste en vigueur

Le Conseil fédéral poursuit l’assouplissement progressif des restrictions dues au coronavirus à un rythme un peu plus rapide que ce qui était prévu à la mi-avril. Toutefois, elle ne décidera d’un assouplissement de l’interdiction de réunion que le 27 mai. On peut encore supposer que les cultes dans les bâtiments d’église seront annulés jusqu’au 8 juin. Entre-temps, les Églises évangéliques et Églises d’État ont élaboré des plans de protection qui devraient assurer une reprise des opérations sans heurts, dans le respect des mesures de sécurité nécessaires. [Mis à jour le 30.04.2020]

La prochaine étape d’assouplissement de la stratégie du Conseil fédéral contre le coronavirus, le 11 mai, concernera les écoles obligatoires, les magasins, les musées, les bibliothèques, la formation sportive et la restauration. Toutefois, l’interdiction de rassemblement de plus de cinq personnes restera en vigueur au-delà de cette date ; tout assouplissement – et explicitement aussi la tenue de services religieux – sera décidé par le Conseil fédéral le 27 mai après une réévaluation de la situation. Cela signifie que les cultes et les réunions en petits groupes continueront d’être interdits pour le moment. Les grandes manifestations de plus de 1000 personnes ne sont assurément pas autorisées avant la fin du mois d’août.

Afin d’être prêts dès que les rassemblements seront à nouveau possibles, l’Alliance évangélique suisse SEA-RES, la Fédération des unions d’Églises évangéliques en Suisse allemande VFG ont élaboré une stratégie globale et un plan de protection spécifique pour faciliter les mesures dans les Églises. L’objectif est de montrer à la Confédération comment il est possible de revenir à une vie religieuse normale tout en respectant les mesures encore en vigueur. Le concept sera mis à la disposition des Églises et des communautés en temps utile pour qu’elles puissent l’appliquer – si nécessaire en l’adaptant aux conditions locales – et ainsi pouvoir organiser à nouveau des manifestations dans les meilleurs délais, dans le respect des règles et avec le moins de risques possible.

Plan de protection pour les Églises évangéliques

Des représentants de diverses Fédérations d’Églises ont travaillé  à l’élaboration d’un plan de protection pour les activités des Églises sur le chemin du retour à la vie normale. Ce concept de protection doit permettre une transition vers des rassemblements communautaires aussi sûre et harmonieuse que possible. Il sera proposé le 1er mai aux Présidents des Unions et Fédérations évangéliques romandes qui pourront le signer et le proposer à leurs Églises locales. 

Rappel des recommandations pour les activités d’Eglises

En raison des mesures décidées et maintenues par le Conseil fédéral, les services cultuels ou autres réunions d’Eglises où la congrégation se rassemble physiquement ne sont pas autorisés. Les groupes de maison sont aussi concernés. Il existe une exception pour les funérailles, nouvellement limitée au cercle de la famille élargi (plus de 20 personnes possible). Dans ce cas, les précautions sanitaires doivent être strictement respectées. Le suivi pastoral doit être discuté avec la famille concernée. Pour le reste, l’accompagnement spirituel et le travail pastoral doivent toujours être effectués à distance par téléphone ou par d’autres moyens techniques chaque fois que cela est possible. Les visites personnelles doivent être limitées aux situations impératives (par exemple, décès et autres situations d’urgence).

Assouplissement
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email